• Espace privé
  • Affinités Pierre - Investissement

    19/07/2021

    Groupama Gan REIM, pour le compte de la SCPI Affinités Pierre, acquiert un portefeuille de commerces en pieds d’immeubles situés rue de Rivoli, artère commerciale emblématique du quartier du Marais à Paris, et loué aux enseignes internationales Foot Locker et Sephora.


    Cet investissement d’environ 58,5 M€ (droits inclus) traduit la volonté et l'engagement de la SCPI Affinités Pierre de se positionner sur des actifs à l’état locatif sécurisé, localisés sur des emplacements reconnus et affichant un caractère immobilier affirmé.


    Ce document est purement et exclusivement informatif et ne saurait engager Groupama Gan REIM. Ce document et les informations qu’il dispense ne saurait en aucun cas constituer un conseil en investissement. Ce document ne préjuge pas d’investissements futurs et ne constitue en aucun cas une offre ou une sollicitation à souscrire ou à investir dans la SCPI Affinités Pierre. Aucune décision d’investissement ne doit être prise sur l’unique base de ce document. Les informations présentées dans ce document sont établies à sa date de publication. Groupama Gan REIM ne peut s’engager à les tenir à jour en cas de changement.


    Avant d'investir dans la SCPI Affinités Pierre, véhicule d’investissement immobilier géré par Groupama Gan REIM, Société de Gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des marchés financiers (AMF), vous devez lire attentivement la Note d’Information et les Statuts, ainsi que les documents réglementaires disponibles sur le site www.groupamagan-reim.fr.


    Tout investissement dans une SCPI comporte notamment les risques suivants :


    A. Risque de perte en capital lié à l’absence de garantie de remboursement du capital initialement investi.


    B. Risque de liquidité lié à un marché secondaire de gré à gré non garanti par la Société de Gestion Groupama Gan REIM et à une durée de placement minimum recommandée de 8 années.


    C. Risque de marché lié à la variation des marchés immobiliers (niveau des loyers, expertise des actifs, demande locative…) et plus globalement à la conjoncture économique.


    D. Risque lié à l’effet de levier en cas de recours à l’endettement et en cas d’évolution défavorable des marchés immobiliers.


    E. Risque de variation des revenus distribués pouvant évoluer à la hausse comme à la baisse en fonction du niveau des loyers et du taux d’occupation des immeubles.